Les honoraires

du Cabinet d'Avocats ACG


Le travail de l’Avocat est particulier


Il suppose une mise à jour constante de ses connaissances. Mais la connaissance et le travail ne suffisent pas. L’avocat est confronté aux juges, aux conciliateurs, aux arbitres, bref à des tiers plus ou moins talentueux et compétents. Il va devoir faire au mieux pour les convaincre en s’aidant de ses connaissances juridiques mais aussi de son talent.

Il fait appel à des données très subjectives telles que :

  • la capacité d’analyse,
  • la capacité de synthèse,
  • la capacité d’écoute,
  • la volonté de vaincre,
  • la capacité d’expliquer et de convaincre que ce soit lors d’une négociation ou lors d’une plaidoirie.


Dans certaines matières, l’art de l’avocat est considéré comme trop subtil pour pouvoir être enseigné (plaidoirie). Au cabinet ACG, nous nous sommes organisés pour disposer grâce à une équipe très spécialisée, d’une véritable compétence juridique dans la plupart des domaines.

En principe, Chez ACG, chacun a un ou deux domaines de prédilection dans lequel il a pour mission d’exceller au plan technique. Cela nous assure des dossiers aussi solides juridiquement que possible. Nous nous sommes attachés à nous entourer de professionnels courageux, talentueux et surtout très engagés dans les dossiers de leurs clients. Le but est que tous nos clients aient un interlocuteur disponible et informé de leur dossier. Notre service est totalement personnalisé, « sur mesures ».

Notre credo est de ne pas engager nos clients à se battre sans espoir mais si le choix est fait, de le faire sans jamais baisser les bras et en mettant à leur service notre force et notre combativité. C’est aussi vrai dans le combat judiciaire que dans le conseil ou la négociation.
Nous ne lâchons pas prise.

Cette énergie suppose une équipe formée, complète, disponible et compétente.
Au cabinet un avocat travaille entre 50 et 75 heures par semaine.

Pour essayer de répondre au mieux à vos besoins, nous avons réuni une équipe de 35 avocats, pour l’essentiel associés, de 5 juristes, 27 assistantes, deux comptables, un responsable de l’entretien.

Nous avons voulu aller au devant de nos clients en étant présents dans 6 villes en Champagne Ardenne et à Paris. Nous vous proposons une prestation « full service » dans tous les domaines de l’assistance, de la défense et du conseil juridique et fiscal.

C’est d’ailleurs ce qui fait le caractère atypique du cabinet ACG qui se distingue des autres cabinets de la région en importance et en organisation.

 

Que représente l’honoraire ?
 

Il est bien évident que nous sommes une entreprise. Nous ne vivons que des honoraires que nous facturons. Ils nous permettent de payer nos charges de fonctionnement, notre personnel et de rémunérer les avocats. Nos clients ont tout intérêt à ce que l’honoraire soit adapté au travail qu’il attend de nous.

D’une façon générale, l’Avocat ne travaille pas pour l’argent mais sans argent, il disparaît. Un avocat bien payé n’est malheureusement pas toujours bon. Un avocat mal payé est toujours voué à la disparition. Il ne pourra pas se former, n’aura petit à petit plus les moyens d’avoir des juristes et des assistants, aura du mal à tenir ses comptes... Il tiendra seul sa comptabilité, tapera son courrier, gèrera l’accueil de ses clients,…. Tout cela impacte le temps de travail sur le fond des dossiers.

L’honoraire facturé correspond au coût de la prestation intellectuelle, de la logistique, du personnel et du temps passé par l’avocat.

On considère en France que le coût moyen de fonctionnement d’une structure d’avocat avant toute rémunération du professionnel est de 150 euros HT/heure facturable (frais de personnel, locaux, charges sociales, assurances responsabilité civile, documentation, cotisations aux ordres, taxes de toutes natures, informatique, téléphone….)

En moyenne le temps facturable est de 50 à 60% des temps de travail effectifs ; ne sont pas facturables les temps de gestion, les temps de formation, les temps non affectables à un dossier spécifique…..

Un avocat va rarement pouvoir facturer plus de la moitié du temps qu’il consacre à son activité professionnelle. Nous sommes dans ces moyennes.

Notre tarification va s’organiser le plus souvent soit:

  • à l’heure,
  • au forfait sur la base d’une reconstitution théorique d’une nombre d’heures adapté au dossier en cause,
  • Au forfait ou à l’heure et au résultat (pourcentage des sommes obtenues pour le client ou économisées au client),
  • Au forfait et calculée de façon proportionnelle aux sommes perçues par le client pour permettre d’éviter toute surprise (dossiers spécifiques).
     

Les taux horaires pratiqués sont fonction de :

  • la compétence de l’avocat,
  • son niveau de spécialisation,
  • sa réputation,
  • sa notoriété
  • son expérience…
     

Ils peuvent varier au sein du même cabinet car nous sommes tous différents. C’est d’ailleurs la condition de notre complémentarité. Un résultat particulier s’accompagnera d’un honoraire complémentaire visant à rémunérer l’excellence de la prestation ou du conseil.