ACG met en place un numéro vert pour assister rapidement les victimes

Publié le 10 novembre 2015
Thème(s) : Droit des victimes

Vous êtes une victime directe ou par un de vos proches d'un accident, d’une catastrophe, d’un viol, d’une agression sexuelle, d’un attentat, d’un homicide...

Vous vous trouvez noyés par un flot d’informations que la douleur ne permet pas d’analyser,

Vous êtes sollicités de toutes parts par des institutions (justice, police, associations, compagnies d’assurance).

Vous devez, malgré la souffrance, être guidés pour que très vite se mettent en place les mécanismes de reconnaissance de votre statut de victime et que vos droits soient préservés.

N'écoutez pas ceux qui vous font croire qu'ils vont tout faire pour vous et que vous n'avez qu'à attendre. Il vous faut connaître et défendre vos droits.

Le premier est celui d’obtenir de l’écoute.
Ainsi, le pôle Victimes du Cabinet ACG met en place un numéro vert qui vous est réservé.
Notre équipe d'avocats experts vous orientera et vous conseillera rapidement, contactez-nous :

 

You or someone close to you were victim of a catastrophy, rape, sexual assault, attack, homicide …

You are flooded by information that pain prevents you to process.

You are overwhelmed by multiple requests from institutions (justice, police services, associations, insurance companies).

Despite your suffering, you need to get your status as a victim recognised, in order to preserve your rights.

Do not believe those saying that they will do everything for you and you just have to wait. You need to know and defend your rights.

Your first right is to be listened.

That’s why, our victim center has set a free phone number. Our team of lawyers will advise you. Contact us   +33800001450.

Dans la même thématique

L’arrêt V13 (attentats du 13 novembre 2015)

Publié le 25 octobre 2022 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat
L’arrêt V13 (attentats du 13 novembre 2015) sur intérêts civils a été rendu ce matin par la Cour d’assises spécialement composée. Il s’agit de la partie d’un arrêt qui décide qui peut être considéré comme partie civile, c'est-à-dire comme victime au sens du droit pénal à la suite des condamnations pour tentative d’assassinat terroriste, complicité, association de malfaiteurs, terroriste ou non. Cette décision est importante en ce qu’elle tranche des questions qui étaient toujours pendantes près de 8 années après les faits et surtout parce qu’elle pose un cadre qui, au-delà des seuls attentats du 13 novembre, permettra de résoudre des questions consécutives à d’autres attentats.

Les frères CLAIN : mort non officielle et condamnation exemplaire

Publié le 08 septembre 2022 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat

A la fin du mois de février 2019, les médias ont annoncé la mort des frères Fabien et Jean-Michel CLAIN, jihadistes français, acteurs majeurs de la propagande francophone de l’État islamique, dans des frappes de la coalition internationale.

La Taqqiya ou l’art de la dissimulation dans le jihadisme

Publié le 08 septembre 2022 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat

La Cour d’assises antiterroriste spécialement composée de magistrats professionnels juge en ce moment-même vingt individus accusés d’avoir participé aux attentats du 13 novembre : coordinateurs, membres de commandos, logisticiens…

Les débats qui ont lieu sur l’île de la cité, au sein du Palais de justice historique, dans une salle d’audience spécialement construite et aménagée en vue de ce procès, ont à plusieurs reprises fait référence à la Taqqiya.

La déchéance progressive de l’Etat Islamique

Publié le 21 février 2019 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat

La presse fait état ce jour de l’élimination des frères CLAIN, principales figures francophones de l’Etat Islamique.
Les informations qui nous parviennent sont encore très parcellaires, mais une frappe ciblée de la coalition internationale serait à l’origine de la mort du frère ainé, Fabien CLAIN.
Jean-Michel CLAIN serait quant à lui gravement blessé.

Attentats du 13 novembre : la Belgique garde ses secrets

Publié le 09 octobre 2018 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat

A la suite des attentats de Paris et à la demande explicite de la commission d’accompagnement parlementaire belge, le Comité permanent P., qui correspond à la police des polices belge, l’équivalent de l’IGPN français (Inspection Générale de la Police Nationale), a décidé, le 26 novembre 2015, de mener une enquête de contrôle relative à « la position d’information des services de police belges concernant les attentats terroristes survenus à Paris, le 13 novembre 2015 ».

Le rejet de la responsabilité de l’État français dans la survenance des attentats du 13 novembre

Publié le 24 juillet 2018 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat

Un an après les attentats du 13 novembre 2015, des victimes avaient introduit une requête aux fins de reconnaissance de la responsabilité de l’État dans la perpétration des attentats de Paris et Seine-Saint-Denis devant le Tribunal administratif de Paris. Une défaillance de l’État français et de ses services de renseignement était invoquée. A l’appui de leur recours, les requérants faisaient valoir l’existence de plusieurs fautes :

Affaire Vincent LAMBERT : Encore une expertise !

Publié le 23 avril 2018 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime des accidents de la route / circulation

Affaire Vincent LAMBERT : Le cabinet ACG intervient dans ce douloureux dossier dans lequel l’éthique et la médecine interpellent le droit pour trancher humainement la question des limites des connaissances de la science lorsque la vie devient souffrance alors même qu’elle est artificiellement maintenue.

Affaire Vincent LAMBERT : les médecins concluent à l’arrêt des soins.

Publié le 10 avril 2018 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime des accidents de la route / circulation

Le docteur Vincent SANCHEZ en charge du dossier de Vincent LAMBERT a terminé ses consultations et la 4e procédure collégiale concernant ce patient.

A la veille du 5e anniversaire du premier arrêt de soins, il a conclu à l’absence de conscience du patient et donc au fait que les traitements dont il fait l’objet relèvent d’une obstination déraisonnable,... le lecteur comprendra acharnement thérapeutique.

SNCF l'intouchable : comment l'entreprise publique échappe à la justice

Publié le 16 janvier 2018 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’accident collectif : bus, train, crash d’avion
Millas, Eckwersheim, Castelsarrasin, Brétigny : des accidents et des morts. Mise en cause, la compagnie ferroviaire SNCF se protège pour éviter le grand déballage. Nos révélations.

Par Anne Jouan et Laurent Valdiguié
Voir l'article "SNCF, l'intouchable" en ligne et dans son intégralité paru dans le n°1 "Ebdo" du 12 au 18 janvier 2018

Attentats : la justice ne veut pas tout savoir

Publié le 31 juillet 2017 - Thème(s) : Thème : Droit des victimes, Thème : Victime d’attentat

Depuis 18 mois, Me Chemla, Conseil de nombreuses victimes, et son équipe, réalisent un travail de fond sur le dossier relatif aux tragiques attentats du 13 novembre 2015.

Il a ainsi été amené à pointer du doigt plusieurs défaillances qui ont eu un impact sur la réalisation des attentats, mais aussi sur l’enquête. Il a souhaité attirer l’attention des juges afin que ces défaillances ne puissent plus se reproduire, mais à l’évidence la justice préfère faire la sourde oreille.