Pauline MANESSE-CHEMLA, avocate pour les victimes

Pauline MANESSE-CHEMLA

Avocat associé
Parle anglais

Droit pénal
Droit des victimes
Défense pénale des auteurs et victimes

Master II Droit Pénal et Science Criminelles
Formation privatiste judiciaire

Assistant(e)s
Sarah LAVENANT-BENRAZEK
Ses réseaux
    Avocat depuis
    2010

    C'est au contact de Vincent DURTETTE que Pauline MANESSE-CHEMLA décide de devenir Avocate. Ce dernier lui a transmis son intérêt pour la matière pénale à son arrivée au Cabinet ACG en Août 2005.

    L’expérience acquise depuis aux côtés de Jocelyne BEYER BUCHWALTER et de Gérard CHEMLA l’a confortée dans son souhait de faire de cette discipline son contentieux de prédilection. Elle devient associée au sein du Cabinet ACG en janvier 2013 et intervient en :


    Droit pénal et Droit des victimes :

    • Catastrophe
    • Crash aérien
    • Explosion
    • Réparation du préjudice corporel
    • Responsabilité médicale
    • Droit des personnes
    • Droit des mineurs
    • Indemnisation des préjudices
    • Accident collectif
    • Victimes en série


    Exemples de dossiers d’accidents collectifs:

    • Avocat des victimes de l'attentat du Bardo du 18 mars 2015
    • Avocat dans l'affaire des surirradiés d'Epinal plaidée en octobre 2012
    • Avocat dans le dossier des irradiés de Toulouse
    • Crash de LA VEZE à Besançon en octobre 2006
    • Effondrement de la passerelle du QUEEN MARY 2 le 15 Novembre 2003, étudié à l’occasion d’un stage auprès de la Fédération Nationale des Victimes d’Accidents Collectifs,
    • Crash du CONCORDE à Gonesse le 25 juillet 2000
    • Crash de l’A310 de la compagnie KENYA AIRWAYS le 30 Janvier 2000


    Droit pénal et défense des prévenus et accusés :

    Me MANESSE défend aussi régulièrement devant toutes les juridictions les auteurs, mineurs comme majeurs, prévenus et accusés d’infractions pénales.

    Quand l’expertise pénale devient contradictoire….

    Publié le 05 décembre 2022 - Thème(s) : Droit pénal

    Le principe est que l’expertise pénale n’est pas contradictoire contrairement à l’expertise civile qui permet à la personne « mise en cause » de participer aux réunions d’expertise assistée de ses conseils.

    Le harcèlement scolaire : il faut que la peur change de camp

    Publié le 07 septembre 2021

    Ils s‘appelaient Evalnide, Thybault …. des prénoms à jamais gravés dans le marbre des victimes silencieuses du harcèlement.
    Si jeunes et si fragiles.

    Proies faciles de la cruauté de leurs semblables, et parfois même des adultes.

    Il ne faut pas attendre un drame pour réagir quand on constate que son enfant ne parle plus, ne veut plus aller à l’école et que ses résultats baissent.

    Le harcèlement, c’est de la violence, de la violence sournoise, répétée, qui entraîne une dégradation des conditions de vie de l’enfant.

    FAQ pour les victimes

    Publié le 15 juin 2021

    Mon fils a été victime d’un très grave accident de la circulation. L’assureur me dit de ne rien faire, de ne pas déposer plainte. J’ai quand même voulu le faire mais la police refuse.

    Je suis victime, pourquoi prendre un avocat ?

    Publié le 18 mai 2021

    Prendre pour la première fois rendez-vous chez un avocat lorsqu’on est victime est une étape redoutée. Nous le savons.

    Répéter ce qui a déjà été dit à la police, à la gendarmerie, à son médecin, à son psy est très douloureux.

    Les honoraires de l’avocat effraient.

    On se dit qu’on est victime et qu’on n’a pas besoin d’un avocat, que la justice va faire son travail et que s’il faut vraiment un avocat, on prendra celui qui est recommandé par l’assureur.

    La loi protège-t-elle suffisamment les victimes d’attentats ?

    Publié le 24 janvier 2016 - Thème(s) : Droit des victimes, Victime d’attentat

    Que mettre sous le terme de victime ?

    Est victime d’un attentat toute personne qui, présente ou non sur les lieux de l’attentat, subit à titre personnel un préjudice du fait de l’acte de terrorisme.

    Cela signifie que sont non seulement considérées comme victimes :
    • les personnes décédées ou blessées, physiquement et/ou psychiquement,
    • les proches de ces personnes, même non présents sur les lieux de l’attentat.

     

    J’ai peur de me constituer partie civile par crainte de représailles ?

    Un lycéen de Châlons-en-Champagne mis en examen pour apologie du terrorisme

    Publié le 27 novembre 2015 - Thème(s) : Droit des victimes, Droit pénal

    Par Monique Derrien, le mercredi 25 novembre 2015.

     

    Me Manesse et Me Chemla défendent des victimes de l'attentat du Bardo

    Publié le 14 octobre 2015 - Thème(s) : Droit des victimes, Victime d’attentat

    Tunis, le 18 mars 2015. Deux terroristes avaient semé la terreur dans le musée du Bardo et tué 22 personnes dont 4 Français.

    Procès des surirradiés d'Epinal : un scandale médical ?

    Publié le 25 septembre 2012 - Thème(s) : Victime d’accident collectif : bus, train, crash d’avion

    Le procès des surirradiés d’Epinal s’ouvre le 24 septembre 2012 devant le Tribunal Correctionnel de Paris.

    Le cabinet ACG défend une nouvelle fois les intérêts de la Fédération Nationale des Victimes d’Accidents Collectifs et des actes de Terrorisme (FENVAC), désireuse de faire la lumière sur ce qui constitue l’un des plus importants accidents de radiothérapie référencés dans le monde et le plus important - accident impliquant les rayonnements ionisants connu dans notre pays.

    Pauline Manesse, avocate de la FENVAC, au journal de France 3

    Publié le 08 février 2011 - Thème(s) : Droit des victimes

    Me Pauline Manesse, avocate de la FENVAC (Fédération Nationale des Victimes d'Accidents Collectifs), est interviewée dans le cadre du procès de l'accident du 14 juin 2007 impliquant un autocar sur l'autoroute A4.

    Audrey BERNARD, avocat indemnisation des victimes à Evry, Reims, Châlons et Troyes
    Audrey BERNARD
    Avocat associé
    Vous pouvez contacter Pauline MANESSE-CHEMLA via ce formulaire

    Le Cabinet ACG met en œuvre un traitement de données à caractère personnel vous concernant conforme au Règlement Européen (UE) 2016/679 du 27 Avril 2016, aux principes de la Loi Informatique et Libertés et plus largement à toutes les dispositions légales en vigueur, afin de gérer et répondre à vos demandes effectuées via ce formulaire. Les données collectées sont destinées au personnel habilité du Cabinet ACG Les renseignements obtenus resteront strictement confidentiels. Les courriers électroniques sont conservés sur support informatique le temps pour nous de vous fournir une réponse. Vous pouvez accéder aux données vous concernant ou demander leur effacement. Vous disposez également d’un droit d’opposition, d’un droit de rectification et d’un droit à la limitation de vos données. Ces droits peuvent être exercés, en justifiant de votre identité. Pour les exercer, vous pouvez nous contacter par voie électronique : contact@acg-avocat.com. Sous réserve d’un manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.